Les 4 Business Unit de PackGy
 

Pompe à chaleur hautes performances (cryo, vapeur)

Efficience des chaleurs fatales basses températures

Stockage thermique d’électricité longue durée

Liquéfactions simplifiées

(CH4, O2, H2, CO2)

 

B.U n°1. Pompe à chaleur hautes performances (Cryo, vapeur)

#1.png
Exemple 1. Efficacité énergétique dans l'industrie Agro-alimentaire

Exemple d’une Usine de 5 000 kVA

Exemple d’une Usine Agro-Alimentaire équipée d’un groupe frigorifique performant avec récupérateur, d’une pompe à chaleur et d’une chaudière gaz.

#1 exemple.png
Exemple 2. Efficacité énergétique pour bâtiments tertiaires ou résidentiels
#2.png

Exemple d’un bâtiment tertiaire climatisé de 400 kVA

Exemple d’application avec Bâtiment Bureau de 2 000 m2 équipé de serveurs informatique, d’un groupe de climatisation, d’une pompe à chaleur et d’une chaudière gaz.

#2 exemple.png
 

B.U n°2. Efficience des chaleurs fatales basses températures

Les "Effergies" un très large domaine d'applications

« Effergies » est un terme inventé par nous pour caractériser 4 familles de transformation d’énergies que Packgy a identifiées et modélisées sur la base de sa technologie :

Son concept de base consiste à exploiter notre module ORC avec des sources d’énergies fatales  pour produire une énergie Hydraulique délocalisable sur quelques km et exploitable en l’état ou associée en aval avec nos modules PAC pour créer  des énergies thermiques nobles  aux T°C cible.

Notre efficacité énergétique nous permet entre autres d’exploiter des sources d’énergie fatales « Low-Grade » à partir de 40 K, inexploitables actuellement, les 4 effergies sont les suivantes :

  1. Multiplication enthalpique par conservation d'exergie, "Echangeur v.2.0"

  2. Rehaussement d’exergie volumique des énergies fatales

  3. Inversion de Chaleur: produire directement du Froid à partir de Chaud

  4. Compression directe, grâce à la puissance hydraulique crée par l'ORC

#5.png

#2-Rehaussement d’exergie volumique des énergies fatales, généralement pour stockage en doublet thermique et génération pilotable électricité.

Exemple d’un cycle PAC motrice  (EES PackGy Quatritherme option mixte Froid+Chaud+Electricité)

#52.png

#3-Inversion de Chaleur: Produire directement du Froid à partir de Chaud, pour les trains de liquéfactions de gaz (LNG, O2, N2, CO2, Hydrogène). Aussi pour les refroidissements du gaz en stations de recompression (GRTgaz, Terega).

#53.png

Autres applications pour les centrales nucléaires :  

(1) Constitution d’une réserve froide (Glace) et  Contribution au refroidissement l’été

(2) Augmentation de 2 à 3 % le RTE grâce à l’exploitation du Low-Grade

#54.png
 

B.U n°3. Stockage thermique d'électricité longue durée

Stockage d'énergie,  la notion de réseau Heat to Grid
#3.png
#3bis.png
Lutte contre la précarité énergétique (Solution Off Grid)
#4.png
 

B.U n°4. Liquéfactions simplifiées (CH4, O2, H2, CO2)

Deux challenges se présentent au secteur énergétique et au secteur industriel pour la période 2021-2035 :

  1. Les liquéfactions sont essentielles à la séparation et aux transports des gaz industriels (CH4, O2, N2, H2, etc.) mais leurs procédés souffrent d’un rendement éxergétique de seulement 35% (tels le procédé Claude de liquéfaction d’air) ou au mieux de 45% (tels les procédés LNG à réfrigérants multiples).  Le rendement éxergétique peut même descendre à 20% pour les procédés plus compacts (telles les petites liquéfactions de Méthane à simple expansion d’Azote ou exploitant les moteurs Sterling inverses).

  2. Certains gaz demanderaient à être capturés/séquestrés pour ne pas rejoindre l’atmosphère mais le cout de cette capture est prohibitif. Ceci soit à cause d’une dépense énergétique économiquement trop élevée (cas du CO2), soit parce que les sources d’émissions de ces gaz sont trop faibles et délocalisées (cas du CH4 fatal, malheureusement éventé ou brulé aux torches).

 

 

PackGy se passionne pour ces deux challenges, dont l’impact cumulé se chiffre en gigatonnes d’émissions annuelles de CO2.Pour contribuer à ce volet essentiel de la Transition Energétique, nous travaillons, à travers notre technologie à Piston Hydro/CO2 :

 

  • A réduire de moitié les destructions de travail/éxergie des cycles de compression, liquéfaction et rectification des gaz industriels et des gaz à capturer, ramenant ces irréversibilités de 65% à 32,5%.

  • A réduire de 40% le Capex d’investissement des petites unités de liquéfaction, tels que celles du CH4 fatal, permettant ainsi leur nécessaire délocalisation.

 

Les technologies pour parvenir à ces fins résident en une superposition des spécificités des cycles PackGy à segments inusités, permettant à la fois d’entrevoir une forte réduction des irréversibilités de compression, liquéfaction et rectification, et une simplification des équipements grâce à une plus large plage d’évaporation-condensation pour chaque fluide.

 

Les applications principales en sont :

 

  • La liquéfaction du Méthane en unités LNG de dimension petite et moyenne.

  • La liquéfaction économique de l’Oxygène, en particulier pour les futures oxycombustion de vaporeformage d’Hydrogène bleu.

  • La liquéfaction du Méthane et de l’Azote/Argon en boucles fermées en appui à d’autres cryogénies.

  • L’appui aux compressions et liquéfactions d’Hydrogène (précooling par expansion d’Azote, etc).

  • La voie cryogénique de capture, liquéfaction et transport du CO2 issu de procédés ou de combustion.

  • La réinjection souterraine du CO2 supercritique en phase dense (récupération assistée de l’O&G, séquestration géologique des CCS).

  • La capture du Méthane fatal issu de champs pétroliers et issu de différentes catégories de déchets organiques (le CH4 possède un GWP de 24 à 100 ans, et un GWP de 80 à 20 ans).

 

 

Le schéma ci-dessous d’une unité PackGy de séparation de l’Oxygène et de l’Azote de l’air illustre sommairement les spécificités, au niveau de la liquéfaction sélective simplifiée comme au niveau du refroidissement du reflux de tête de colonne de distillation.

BU4.PNG